La chirurgie vitréo-rétinienne

La chirurgie vitréo-rétinienne est une grande famille d’interventions diverses touchant à la cavité vitréenne et à la rétine. Cela comprend la chirurgie des complications de la cataracte (1), du décollement de la rétine (2), de la macula (membrane épirétinienne ou pucker maculaire, trou maculaire, …) (3), des thromboses veineuses, de la rétinopathie diabétique, et autres vasculites rétiniennes (4), des traumatismes oculaires (5), et de l’infection intraoculaire (endophtalmite) (6) entre autres choses.
Dans tous les cas, ce sont des pathologies sérieuses de la rétine pouvant compromettre une bonne récupération visuelle.

1. Lors de la chirurgie de la cataracte, des complications peuvent survenir indépendamment du savoir-faire de votre chirurgien ; bien souvent suite à des fragilités/malformations oculaires difficilement prévisibles à l’avance. Que ce soit, suite à une rupture de la capsule postérieure du cristallin avec perte d’un fragment ou suite à une infection postopératoire, il peut s’avérer nécessaire de ré-intervenir sur votre œil afin d’arranger la situation.

Suite à une déchirure rétinienne, du liquide peut venir s’infiltrer sous la rétine et provoquer un décollement de rétine. Comme observé sur la photo, la rétine décollée fait des replis et prend un aspect grisâtre.

2. Le décollement de rétine est lié, dans la majorité des cas, à l’apparition d’un trou dans la rétine par lequel passe du liquide vitréen qui s’accumule sous la rétine et la décolle. Le traitement consiste à venir opérer pour recoller la rétine sur son support (différentes techniques existent et l’une d’entre elles devra être sélectionnée en fonction de votre cas). Cette chirurgie fonctionne dans plus de 90% des cas en première intention mais, les patients ne se ressemblant pas, certaines rétines guériront moins bien ou redécolleront à plusieurs reprises. Dans tous les cas, flashes lumineux +/- mouches volantes +/- voile d’apparition récente dans votre champ de vision doivent vous faire consulter un spécialiste dans les plus brefs délais (surtout si vous souffrez de myopie forte).

3. La chirurgie maculaire (trou maculaire, pucker maculaire ou membrane épirétinienne) consiste à venir réaliser une vitrectomie (nettoyage de la cavité vitréenne) et retirer une petite membrane pathologique à la surface de la rétine qui compromet la bonne vision. La récupération visuelle dépendra de différents facteurs dont les principaux sont la durée de la présence de cette membrane pathologique et les causes responsables de son apparition.

4. Dans le cadre d’une thrombose d’un vaisseau de la rétine (veine centrale ou branche de veine) ou d’une pathologie diabétique touchant la rétine, une vitrectomie peut être nécessaire afin de venir nettoyer la cavité vitréenne et traiter la rétine (pelage de proliférations vitréorétiniennes (PVR), laser rétinien)

Dans des cas sévères de rétinopathie diabétique, nous observons la formation de néovaisseaux (comme présents ici en avant de la tête du nerf optique) qui peuvent compromettre de façon définitive la vision s’ils ne sont pas pris en charge de façon optimalisée.
Les membranes néovasculaires sont nettement mieux individualisables grâce à l’Angiographie à la Fluorescéine (ici colorée en blanc). C’est ici un cas très sévère de membrane et une intervention chirurgicale sera requise afin de sauver la vue de ce patient.

5. Lors d’un traumatisme de l’œil, une chirurgie peut être nécessaire afin de refermer cet œil ou traiter divers problèmes consécutifs à ce traumatisme (décollement de rétine, chirurgie de l’iris, inflammation rétinienne (PVR), infection intraoculaire ou autres).

6. Lors d’une endophtalmite ou infection intraoculaire, une chirurgie est fréquemment nécessaire en urgence afin de venir nettoyer la cavité vitréenne des germes y proliférant (bactéries le plus souvent) avant que la rétine (organe de la vision) ne soit atteinte. La situation reste bien souvent fortement compromise et la vision est très fréquemment perdue. Toute rougeur associée à une douleur et une baisse de vision, faisant suite à une chirurgie oculaire, est suspecte d’endophtalmite et requiert un contrôle en urgence chez votre chirurgien.

Dans toutes ces circonstances, différentes techniques chirurgicales pourront être nécessaires (vitrectomie, cerclage, pneumo-rétinopexie ou cryogaz) afin d’essayer de traiter le problème dans les meilleures conditions.

N’oubliez jamais que la confiance est d’or, n’hésitez donc pas à poser toute question relative au déroulement de la chirurgie vitréo-rétinienne à votre ophtalmologue avant l’opération.

Un patient qui comprend mal est un chirurgien qui s’explique mal !